Accueil / Santé & Bien-être / Troubles du sommeil communs : N°4 – Sueurs nocturnes

Troubles du sommeil communs : N°4 – Sueurs nocturnes

sueurs nocturnes sommeilNous pensons que notre corps s’arrête de bouger lorsque nous nous endormons. Mais loin de là, les coups de pieds, les grincements de dents, le halètement… sont parfois au rendez-vous.

Ces comportements anormaux et étranges sont appelés parasomnies, des troubles impliquant une activité physique involontaire qui se produit pendant le sommeil. Pourquoi de tels comportements et quand faut-il s’inquiéter?

Sueurs nocturnes

Si vous avez l’habitude vous réveiller avec votre pyjama, oreiller et draps trempés, vous souffrez alors des sueurs nocturnes.

Il y a plusieurs causes possibles:

  • Un problème temporaire hormonale (comme la ménopause)
  • Une fièvre due à la grippe ou à une infection
  • L’effet secondaire d’un médicament (Les antidépresseurs par exemple)
  • La sensibilité à l’alcool
  • L’hyperthyroïdie

Cela pourrait aussi s’agir d’un autre trouble du sommeil, comme l’apnée du sommeil, ou d’un grave problème de santé, y compris le lymphome, le VIH ou la tuberculose.

Ce que vous pouvez faire :

Puisqu’il y autant de déclencheurs potentiels, votre médecin peut vous poser des questions sur vos médicaments et votre consommation d’alcool.

Les femmes à partir de 40ans peuvent développer une sensibilité à l’alcool qui peut se manifester par des sueurs nocturnes après un verre ou deux de vin.

1- Vérifiez d’abord l’aération de votre chambre.

2- Votre médecin peut vous prescrire un certain nombre de tests, y compris:

  • Une vérification des hormones pour voir si vous êtes dans la ménopause
  • Un test cutané à la tuberculose
  • Des analyses de sang
  • Un test VIH
  • Une radiographie thoracique pour rechercher des ganglions lymphatiques, ce qui peut signaler un lymphome
  • Une étude de votre sommeil, si votre médecin soupçonne qu’un trouble du sommeil est derrière vos sueurs

3- Si votre médecin écarte ces éventuelles causes, vous pourriez réduire les sueurs nocturnes en réduisant votre consommation de caféine et d’alcool.

4- L’exercice régulier peut également aider. Il semble aider à réinitialiser le thermostat interne du corps et peut diminuer la fréquence ou l’intensité des sueurs nocturnes.

Troubles du sommeil communs :

2 commentaires

  1. Bonnes pratiques pour prendre le moins de risques possibles.
    Il est important de faire ses tests rapidement si cela arrive, le dépistage d’une maladie en avance peut vraiment sauver des vies…
    Jonathan Articles récents…Test VIH & Autotest : On en est ou ?My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge