Accueil / Santé & Bien-être / Troubles du sommeil communs : N°3 – Membres agités

Troubles du sommeil communs : N°3 – Membres agités

membres agités sommeilNous pensons que notre corps s’arrête de bouger lorsque nous nous endormons. Mais loin de là, les coups de pieds, les grincements de dents, le halètement… sont parfois au rendez-vous.

Ces comportements anormaux et étranges sont appelés parasomnies, des troubles impliquant une activité physique involontaire qui se produit pendant le sommeil. Pourquoi de tels comportements et quand faut-il s’inquiéter?

Membres agités

Ce comportement corporel, appelé trouble des mouvements périodiques des membres (TMPM), affecte surtout les jambes, mais parfois les bras aussi.

Il est souvent confondu avec le syndrome des jambes sans repos (SJSR), cette sensation de picotement qui commence dans les jambes pendant que vous essayez de vous endormir et vous donne envie de vous déplacer. Beaucoup de gens ont les deux symptômes.

Le TMPM diffère du SJSR, car il ne se produit que lorsque vous êtes endormi, et les mouvements (simples secousses ou coups de pieds) sont involontaires.

La plupart des gens souffrant du PLMD ne savent pas qu’elles en sont atteintes. Le plus grand signe est qu’ils se réveillent avec les draps éparpillés.

Bien que ces mouvements ne vous font pas nécessairement du mal, mais ils ont tendance à perturber votre partenaire de lit.

Ce que vous pouvez faire:

1- Le traitement est le même que pour le SJSR: Il comprend la prise de suppléments de fer, car la maladie est liée au fait d’avoir une faible quantité de ferritine, une protéine qui aide à stocker le fer.

2- Un médecin peut également prescrire des agonistes de la dopamine (médicaments qui imitent l’effet de la dopamine, un neurotransmetteur), la lévodopa (également connue sous le nom de L-DOPA, une drogue psychoactive qui augmente les concentrations de dopamine), ou des agents du sommeil tels que les benzodiazépines et les médicaments anticonvulsivants.

3- L’exercice régulier, comme la marche et les étirements la nuit, et le fait de limiter la caféine et l’alcool semblent également contribuer à soulager ce trouble.

Troubles du sommeil communs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge