Comment choisir un crédit immobilier

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

credit immobilierUn crédit immobilier se divise en trois parties: Capital emprunté, taux d’intérêts et frais annexes (ex: frais de dossiers, pénalités de remboursement anticipé, délégation d’assurance, etc). Pour éviter les problèmes de remboursement, il faut bien choisir son crédit immobilier, ceci passe par la compréhension de ces 3 composantes.

Le capital emprunté : quel emprunt choisir?

Le capital emprunté correspond à la somme totale prêtée par l’organisme financier lors du déblocage des fonds, sans la prise en compte des intérêts de remboursement, ni la délégation d’assurance. Par contre, les frais de dossier sont compris dans le déblocage des fonds. Le crédit idéal n’existe pas, mais il est tout de même constatable que les emprunts les plus courts, et qui remboursent plus du capital emprunté au départ, sont les moins coûteux. Comme vous devez faire face à d’autres dépenses quotidiennes tels que les études des enfants, le loyer, les taxes,… il est conseillé de faire appel à des organismes de crédit professionnels pour faire une étude concernant vos besoins ainsi que vos moyens.

Les taux d’intérêts: comment obtenir un bon taux?

Les taux d’intérêts correspondent à la majoration du coût d’un crédit immobilier, en clair c’est ce que l’emprunteur va rembourser en plus du capital emprunté. En Europe, les taux d’intérêts suivent une ligne directrice donnée par la Banque Centrale Européenne, mais ces taux sont adaptés par les banques ou autres organismes prêteurs. Cependant, il est toujours possible de les baisser. D’ailleurs, en mai 2013, le taux d’intérêt a remarquablement basculé à 2,97% d’après une étude lancée par l’observatoire du crédit de logement en France. Il existe des moyens pour réduire les taux d’intérêts tels que:

1 – Améliorer votre profil bancaire

Afin que la banque puisse faire confiance à l’emprunteur, ce dernier doit miser sur son profil bancaire. Il faut donc entre autres éliminer tous vos crédits de consommation car les banques les voient mal.

2 – Faire jouer la concurrence

Il ne faut pas se contenter de consulter votre banque habituelle, mais plutôt voir ce que les autres ont à vous offrir, ou sinon si vous n’avez pas le temps, faire appel à un courtier car il saura vous conseiller sur la meilleure porte à frapper pour trouver le meilleur taux.

Les frais annexes: peuvent-ils être négociés?

Dans les frais annexes, vous retrouvez en premier lieu les frais de dossiers qui sont dans les banques, en règle générale, de l’ordre de  1%. Toutefois il est possible de ne pas avoir à les payer (frais de dossiers offerts par exemple) ou de les négocier s’il sont fixés par votre courtier. Là aussi il faudra faire jouer la concurrence.

Cependant, il faudra bien faire son choix car il est parfois plus intéressant de payer ses frais annexes avec un taux d’intérêts plus bas plutôt que l’inverse. 

Share.

About Author

9 commentaires

  1. John H. Alright on

    Aux Etat-Unis, le prêt généralement le plus utilisé est sur 30 ans. Tous les frais et intérêts peuvent être déduits des revenus. Pour les Français il existe aussi de avantages pour investir dans l’immobilier en Thailande par exemple, où les prix sont nettement moindre qu’en France, avec un climat plus chaud.

    • 30 ans ! On comprend pourquoi les Américains sont surendettés. Au moins en France les prêts sont plus courts et donc on est plus à l’abrit des banques. N’y a-t’il pas eu un scandale à ce sujet avec certaines banque qui prenaient possession de maisons alors que leurs propriétaires essayaient de tout faire pour la garder ?

      • Au japon les prêts se font sur plusieurs génération, une famille qui achète une maison engage ses enfants… il n’est pas rare d’avoir des crédits immobiliers de plus de 50 et maintenant 75 ans…

        • 75 ans ! C’est curieux, il semble que plus les logements sont sous le danger d’un cataclysme naturel, comme les tremblements de terres (San Francisco par exemple), que plus les logements sont chers !

  2. Avec ma femme nous avons fait différemment pour obtenir notre prêt immobilier. Au lieu de demander un montant, nous leur avons dit: “voilà, à deux, en cdi, nos revenus sont de …, nous pouvons rembourser … par mois. Combien êtes vous prêt à nous donner ?! Nous savions à peu près avant l’entretien de combien nous avions besoin. Et nous avons pu ensuite négocier en fonction de son offre.

  3. Bonjour,

    Votre article résume très bien comment bien choisir son crédit immobilier.
    Vous avez raison d’insister sur le fait qu’il est très important de faire jouer la concurrence afin de pouvoir bénéficier d’un taux le plus bas possible.

  4. un très bon résumé pour savoir comment et ou emprunté sans se faire de bonnes idées . En revanche il est assez marrant de voir qu’une banque voit d’un mauvais oeil les credits a la consommation alors que des qu’ils le peuvent c’est eux qui en proposent 🙂

  5. Je rebondis sur l’amélioration du “profil” bancaire. J’ai écrit un article à propos du crédit scoring, qui parle précisément de la notation des banques de leurs clients, et comment améliorer son score à leurs yeux.

    Il n’y a pas de miracle, cela dit : il vaut mieux avoir de bons revenus, un CDI, et pas de crédits en cours !

    https://ekonomia.fr/investir/avis-credit/credit-scoring-comment-les-banques-donnent-un-accord-de-credit/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.